Carte interactive des projets

Galerie photos

Rapports d’activités

Devenir Adhérent

Soutenir la détresse hydrique et la famine a Madagascar
Une Ong Bretonne en première ligne dans la lutte contre la famine dans le sud de Madagascar

L’association Transmad originaire de l’estuaire de la Loire, intervient depuis 12 ans dans le sud de Madagascar sur le secteur de l’accès à l’eau potable et constate malgré son action l’aggravation des conditions de vie des communautés vulnérables, entre détresse hydrique aigue et insécurité alimentaire sévère. La fermeture du pays conséquente à la pandémie de la Covid 19 a exacerbé ces vulnérabilités au point de plonger toute la région dans une famine sans précédents.

En partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et l’ Unicef

Ces 12 derniers mois, Transmad, a raccordé 25 000 personnes à un service d’eau potable fiable et viable et aménagé 4 ha de périmètres irrigués qui produiront une 10ène de tonnes de produits maraîchers cette année. Levier de sécurisation alimentaire, cette petite agriculture de subsistance, offre un répit aux populations vulnérables du grand sud. Mais ils sont encore trop nombreux au bord de la famine, près de deux millions de personnes dont le sort dépend de l’aide extérieure.

Appel aux dons dans le Grand Ouest

Le PAM et plusieurs collectivités territoriales Françaises se sont associées à Transmad pour vaincre cette crise alimentaire mais le défi impose la mobilisation de toutes et tous car le temps presse. Pour une aide directe et immédiate, participez à l’appel aux dons relayé par Transmad en raccordant en eau potable une personne, une famille ou un village dans le sud de Madagascar ! Vous pourrez contrôler la destination de votre don, vous pourrez suivre le changement et l’adaptation des bénéficiaires que vous soutenez.

Soutenir la détresse hydrique et la famine a Madagascar
Une Ong Bretonne en première ligne dans la lutte contre la famine dans le sud de Madagascar

L’association Transmad originaire de l’estuaire de la Loire, intervient depuis 12 ans dans le sud de Madagascar sur le secteur de l’accès à l’eau potable et constate malgré son action l’aggravation des conditions de vie des communautés vulnérables, entre détresse hydrique aigue et insécurité alimentaire sévère. La fermeture du pays conséquente à la pandémie de la Covid 19 a exacerbé ces vulnérabilités au point de plonger toute la région dans une famine sans précédents.

En partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et l’ Unicef

Ces 12 derniers mois, Transmad, a raccordé 25 000 personnes à service d’eau potable fiable et viable et aménagé 4 ha de périmètres irrigués qui produiront une 10 ène de tonnes de produits maraîchers cette année. Levier de sécurisation alimentaire, cette petite agriculture de subsistance, offre un répit aux populations vulnérables du grand sud. Mais ils sont encore trop nombreux au bord de la famine, près de deux millions de personnes dont le sort dépend de l’aide extérieure.

Appel aux dons dans le grand Ouest

PAM et plusieurs collectivités territoriales Françaises se sont associées à Transmad pour vaincre cette crise alimentaire mais le défi impose la mobilisation de toutes et tous car le temps presse. Pour une aide directe et immédiate, participez à l’appel aux dons relayé par Transmad en raccordant en eau potable une personne, une famille ou un village dans le sud de Madagascar ! Vous pourrez contrôler la destination de votre don, vous pourrez suivre le changement et l’adaptation des bénéficiaires que vous soutenez, vous serez ainsi passeur de résilience et Apporteurs d’eau.

« C’est possible, c’est maintenant, et c’est vous. »
Rejoignez la campagne d’appel aux dons de Trans-Mad’Développement
Avec le soutien d’Aymeric Lompret